Escape from Somalia: Les réfugiés au Yémen
     
Escape from Somalia: Les réfugiés au Yémen
Chaque année des milliers de personnes risquent leur vie en croisant le golfe d'Aden entre la Somalie et le Yémen. La guerre qui fait rage en Somalie depuis 1992 et la famine en Ethiopie poussent des milliers de personnes sur les routes à la recherche d'un pays plus sûr pour vivre.
Il y a plus de 300 000 réfugiés somaliens au Yémen. En 2009, selon le UNHCR (l'agence des réfugiés des Nations Unies) plus de 50 000 réfugiés ont réalisé cette périlleuse traversée dont au moins 500 personnes ont péri. Ils racontent des histoires horribles de tortures, de meurtres, de viols, avant et pendant la traversée, par les contrebandiers sans scrupules qui extorquent et violentent ces pauvres gens. Les réfugiés arrivent exténués, après avoir reçu les premiers soins, de l'eau et de la nourriture, les patrouilles de diverses ONG conduisent les nouveaux arrivants dans le camp de Kharaz, à la pointe ouest du pays en plein désert.
Au Yémen, il n'y a pas de futur glorieux pour eux, juste une promesse de sécurité; En effet le Yémen est un pays pauvre et fait déjà face à un taux de chômage de presque 40%. Les réfugiés survivent dans des camps entièrement dépendants de l'aide humanitaire ou vont s'entasser dans des bidonvilles de carton et de plastique aux alentours des grandes villes du pays comme Aden et Sanaa. Ils occupent ainsi des petits boulots de laveurs de voiture, éboueurs ou pêcheurs et parfois même pirates. Alors beaucoup risque Tout et passent illégalement les frontières vers l'Arabie Saoudite et les Emirats, au risque de se faire rapatrier en Somalie; car le Yémen, bien qu'étant le pays le plus pauvre de la péninsule arabique, est le seul a avoir signé la convention des réfugiés internationaux de l'ONU.
Top